INSEE: Statistiques, éthique et vie quotidienne

INSEE: Stat., ethique & ...

Les statistiques ont envahi notre vie quotidienne. Elles émaillent les discours et les écrits, on les retrouve partout dans les média. Mais, à quoi servent-elles au juste ?

Pour notre prochaine réunion, qui aura lieu le 15 octobre prochain à la Maison Descartes d’Amsterdam, nous vous proposons une conférence sur un sujet d’actualité: “Statistiques, éthique et vie quotidienne” présentée par Mr Alain Léry, démographe et administrateur de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE).

Elles participent tout d’abord à la description de la société dans de multiples domaines : population des pays, des villes et des campagnes selon diverses caractéristiques, mesure du chômage et de ses évolutions, phénomènes démographiques, niveau d’éducation, santé, revenus et patrimoine, inflation et pouvoir d’achat, croissance économique, migrations, etc. En cela, les statistiques contribuent à la connaissance. Elles permettent des comparaisons et fournissent des bases pour la prévision. Chacun est plus ou moins concerné. L’Etat et, plus généralement, les décideurs publics ou privés sont grands consommateurs de statistiques. Ils s’en servent pour apprécier les situations et pour définir (et justifier) leurs politiques, leurs décisions ou leurs actions.

Deux questions importantes se posent tout naturellement :

1. Etant donnée la complexité de la réalité sociale, avons-nous les bons outils statistiques pour fournir à tous une information précise et fiable, aussi complète que possible et… souhaité ?

2. Les producteurs de statistiques et les décideurs peuvent-ils garantir la qualité et l’objectivité des informations produites, interprétées et utilisées ?

Quelques exemples, choisis en France et à l’étranger, illustreront les points abordés et souligneront la dimension éthique du sujet.

Alain Lery: Administrateur de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), démographe, Alain Lery a été en poste à la Commission Economique et Sociale pour l’Asie et le Pacifique de 1976 à 1980 (domaine : « population et développement ») et plus tard responsable du recensement de la population de 1990 en France. Il a ensuite participé aux travaux de prospective de la Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régionale (DATAR). Directeur du Centre français sur la Population et le Développement (CEPED) puis du Centre européen de formation des statisticiens économistes des pays en voie de développement (CESD), il se consacre actuellement à la formation statistique en Afrique.

Publicités
Cet article a été publié dans Événements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.